[ La Bible | Plan des sujets | Études AT | Études NT | Index auteurs + ouvrages + sujets | ]

 

Rendre Culte, Adorer — Mini-Sommaire

 

Table des matières :

1       CE QUI EST OFFERT dans LE CULTE. SUJETS d’ADORATION

1.1         Images de l’Ancien Testament

1.2         Quelques autres sujets d’adoration ou de louanges

1.3         Adoration spontanée : Les Doxologies du Nouveau Testament

1.4         Adoration collective

1.5         PSAUMES 120 à 136 — Adoration en ordre et progressive

1.5.1      Psaumes des degrés : 5 groupes de 3 psaumes.

1.5.2      Psaumes 135 & 136

2       COMMENT rendre CULTE ou ADORER ?

3       Le CHANT, sa place dans l’adoration

4       QUAND rendre CULTE ou ADORER ?

5       Où rendre CULTE ou ADORER ?

6       RESPECT de la PRÉSENCE du SEIGNEUR

7       DANGERS qui menacent

 

 

1         CE QUI EST OFFERT dans LE CULTE. SUJETS d’ADORATION

1.1        Images de l’Ancien Testament

Le culte juif avait donc un caractère formel et matériel, rituel.  À l’inverse, le culte chrétien est spirituel et non pas matériel. Ce qui a changé c’est que Christ est mort sur la croix. Dieu avait institué un cérémonial, un culte de formes, matériel, qui illustrait à l’avance ou préfigurait l’œuvre de Christ. Une fois que Christ est venu, ces ombres ont fait place à la réalité, le « corps » qui est du Christ (Col. 2v17).

 

Les sacrifices d’animaux préfiguraient le sacrifice du Fils de Dieu, Jésus Christ, sur la croix du calvaire.

Noé (Gen. 8), Abraham, Isaac, Jacob (Gen. 12v7-8 ; 13v4, 18 ; 22v9 ; 26v25 ; 33v20 ; 35v1, 3, 7). Adoration basée sur ce qu’on connaît de Dieu selon Sa révélation et selon les expériences vécues.

 

La loi a commandé des sacrifices plus précis :

·         holocauste (Lév. 1) consumé en entier sur un autel = ce que Christ et son sacrifice à la croix sont pour le Père ; l’intérieur et les jambes = Son être intérieur et Sa marche ici-bas ; les morceaux, la tête et la graisse = chaque partie de Son être, Ses pensées ; le sang = ce qui fait l’expiation,

·         l’offrande gâteau (Lév. 2), adoration du Père et du Fils en rapport avec l’humanité et la vie parfaites du Seigneur Jésus (Jean 12v24 ; 6v35,51),

·         le sacrifice de prospérités (Lév. 3) offert selon ce qu’on avait prospéré = louange et action de grâces en rapport avec l’œuvre de Christ pour nous et notre communion avec le Père et le Fils,

·         l’holocauste continuel (un agneau le matin et un le soir, Exode 29v39,41), figure de la louange qui doit monter continuellement du cœur des croyants

 

Ensuite les Psaumes font découvrir toutes sortes de louanges adressées à Dieu directement, et exprimant ce qu’il y a dans le cœur des fidèles pour Dieu.

Dans le Nouveau Testament, la vraie adoration est « en esprit et en vérité » (Jean 4v23-24) ; les sacrifices sont spirituels (1 Pierre 2v5) ; « nous rendons culte par l’Esprit de Dieu » (Phil. 3v3).

 

1.2        Quelques autres sujets d’adoration ou de louanges

«Vous raconterez à mon Père toute ma gloire » (Gen. 45v13).

Ne soyons pas toujours centrés sur nous-mêmes, nos bénédictions et nos privilèges, mais apprenons à nous concentrer sur la personne du Seigneur Jésus, ce qu’Il est pour Dieu, ce qu’Il a été sur cette terre, ce qu’Il est maintenant dans la gloire et pour l’éternité.

Les différents noms et titres attribués à Dieu et au Seigneur Jésus nous parlent de tout ce qui nous est donné à connaître de Dieu et de Son Fils, et ce sont là autant de sujets d’adoration.

David disait : « Je ferai le tour de ton autel, ô Éternel ! » (Ps. 26v6). Pour nous, cela correspond à considérer les différents aspects de l’œuvre de la croix, tels que l’expiation, la rédemption, la réconciliation, la substitution.

 

1.3        Adoration spontanée : Les Doxologies du Nouveau Testament

Les doxologies sont des paroles rendant gloire à Dieu, sous forme de courtes exclamations devant ce que Dieu est ou a fait.

 

Romains 11v36 : Israël et les nations, désobéissance et miséricorde

Rom. 16v27 : révélation de l’Évangile après les temps de silence

Galates 1v5 : Notre Seigneur s’est donné Lui-même pour nos péchés en sorte qu’il nous retirât du présent siècle mauvais,

Éphésiens 3v21 : mystère de Christ et de l’assemblée,

Philippiens 4v20 : Dieu supplée aux besoins selon Ses richesses en gloire par Jésus Christ,  

1 Timothée 1v17 : l’exemple du premier des pécheurs,

1 Timothée 6v15, 16 : le seul Souverain qui possède l’immortalité et habite la lumière inaccessible

2 Timothée 4v18 : malgré le tribunal, délivré et conservé pour le royaume céleste

Hébreux 13v21 : le Dieu de paix qui a ramené d’entre les morts le grand pasteur des brebis dans la puissance de l’alliance éternelle, vous rende accompli pour toute bonne œuvre pour faire sa volonté

1 Pierre 5v11 : le Dieu de toute grâce vous a appelé à sa gloire éternelle ; lorsque vous aurez souffert un peu de temps vous établira sur un fondement inébranlable

2 Pierre 3v18 : croissez dans la grâce et la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ

Jude 25 : à Celui qui a le pouvoir de vous garder sans que vous bronchiez et de vous placer irréprochable devant sa gloire avec abondance de joie

Apocalypse 1v5, 6 : lavés dans son sang et fait un royaume, des sacrificateurs

Apocalypse 4v11 : gloire au Créateur

Apocalypse 5v13 : gloire à l’Agneau immolé

Apocalypse 7v10 : gloire au Dieu Sauveur

Apocalypse 7v12 : gloire à Dieu

 

1.4        Adoration collective

But même de Dieu : Exode 19v5 vous me serez un royaume de sacrificateurs ; És. 43v21 ; 1 Pierre 2v9. Éph. 1v12 (« afin que nous soyons à la louange de sa gloire »)

Très nombreux exemples : Exode 15, 2 Chron. 20v18 ; 29v27 ; toutes les fêtes solennelles auprès du tabernacle ou du temple, 2 Chron. 30 ; 35 ; les anciens dans l’Apocalypse (4v10 ; 5v8,14 ; 7v11 ; 11v16 ; 19v4), Cène (fraction du pain) Actes 2 et 20

Adoration collective par le chant : voir plus loin (chant),

 

1.5        PSAUMES 120 à 136 — Adoration en ordre et progressive

Les prières d’adoration, de louange et d’actions de grâce, sont normalement beaucoup plus longues que les brefs jaillissements du cœur des doxologies.

1.5.1        Psaumes des degrés : 5 groupes de 3 psaumes.

Comprendre ces progressions

120 à 122 : Histoire générale

123 à 125 : l’oppression et la paix finale

126 à 128 : restauration

129 à 131 : souffrances et exercices de conscience

132 à 134 : L’habitation de l’Éternel avec Son peuple (l’arche) fruit de la grâce. Louange finale

 

1.5.2        Psaumes 135 & 136

Ps. 135 : Rappel général

Ps. 136 : Adoration incessante

Lév. 6v5 : le feu qui est sur l’autel y brûlera ; on ne le laissera pas s’éteindre

 

2         COMMENT rendre CULTE ou ADORER ?

ADORATION PAR L’ESPRIT

Nous rendons culte par l’Esprit de Dieu (Phil. 3v3). C’est donc l’œuvre du Saint Esprit de nous conduire dans l’adoration.

Mais pour prier et adorer Dieu par l’Esprit, il faut nécessairement être en harmonie avec le Saint Esprit. Cela signifie qu’il ne doit pas être attristé par une mauvaise attitude ou des péchés non confessés (Éph. 4v30 ; 5v18-20)

 

L’ADORATION SELON LA PAROLE DE DIEU (L’ÉCRITURE)

Ce que nous exprimons doit aussi être conforme à ce que l’Esprit nous révèle dans la Parole, car Dieu ne se contredit pas (2 Pierre 1v21).

 

AVEC BIENSÉANCE ET AVEC ORDRE

Si on est réunis simplement au nom du Seigneur Jésus, sans directeur humain, l’harmonie et le bon ordre prévalent normalement. Rien n’est arrangé d’avance.

Néanmoins il y a un ordre, un courant de pensée dans lequel le Saint Esprit veut nous conduire. Il faut une véritable harmonie. On ne saute pas du coq-à-l’âne, chacun priant ou proposant un cantique ou lisant un passage biblique sans lien avec ce qui vient d’être exprimé :

·         Lév. 1v8 les sacrificateurs arrangeront les morceaux, la tête et la graisse

·         Lév. 24v6-8 : gâteaux en rangées, « chaque jour on les arrangera devant l’Éternel »

·         Ps. 5v3 « le matin, je disposerai [ma prière] devant toi, et j’attendrai »

·         Ps. 26v6 : « Je ferai le tour de ton autel, ô Éternel ! ».

·         Cependant : « Tu as multiplié, toi, Éternel mon Dieu, tes œuvres merveilleuses et tes pensées envers nous ; on ne peut les arranger devant toi. Si je veux les déclarer et les dire, - elles sont trop nombreuses pour les raconter » (Ps. 40v5)

 

Établir des lois et des règlements éteindrait l’Esprit (1 Thess. 5v19).

 

ÉTAT  SPIRITUEL : CONTEMPLER UNE PERSONNE

L’adoration exige que nous fassions silence devant Dieu pour contempler le Seigneur. Contempler veut dire plus que jeter un simple coup d’œil. C’est considérer avec les yeux du corps ou de l’esprit. C’est regarder avec soin, admiration ou étonnement. Plus encore, c’est être absorbé dans l’observation minutieuse d’une personne.

Il vaut mieux que notre cœur ne trouve pas de paroles, plutôt que nos paroles ne viennent pas de notre cœur  (Ps. 63v2, 3).

 

LES SILENCES

On ne doit pas «venir devant le Seigneur à vide» (Ex. 23v15 ; 34v20 ; Deut. 16v16)

Mais parfois et à certains moments du culte, des moments de silence sont bienvenus pour la méditation ou la contemplation personnelle.

 

3         Le CHANT, sa place dans l’adoration

LES PAROLES

« chantant de vos cœurs à Dieu » (Col. 3v16 et Éph. 5v19)

«en esprit et en vérité» (Jean 4v23)

Avec l’esprit (ou par l’Esprit - Éph. 5v17-18) & avec l’intelligence (1 Cor. 14v15).

Que les paroles soient vraies quant aux sentiments exprimés par celui qui chante, et exactes quant à la doctrine chrétienne,

Ne pas prononcer machinalement des paroles de cantiques connues par cœur.

 

ADORATION COLLECTIVE PAR LE CHANT : L’EXEMPLE DE EXODE 15

Le cantique qu’Israël chanta après sa délivrance de l’Égypte et la traversée de la mer Rouge (Exode 15). Pas de chant lorsqu’Israël souffrait sous l’esclavage de Pharaon, mais plutôt des cris et des gémissements (Exode 2v23, 24 ; 3v7, 9).

L’homme accablé par le poids de ses péchés ou bien encore sous la servitude de Satan, ne peut pas chanter. Il faut avoir fait l’expérience de la puissance de Dieu pour avoir un cœur heureux et la louange sur les lèvres.

Ce cantique d’Exode 15 exprime la louange collective d’un peuple que Dieu a racheté par sa puissance. Dieu est exalté et glorifié par un peuple libre, qui lui appartient et célèbre sa miséricorde, sa puissance et sa gloire. Aucune mention des doutes et des craintes du passé dans ce beau cantique.

 

4         QUAND rendre CULTE ou ADORER ?

Toutes les circonstances occasionnellement ou régulières, spontanées ou planifiées, sont possibles

 

5         Où rendre CULTE ou ADORER ?

Collectivement : RÉUNIS « AU NOM DU SEIGNEUR », « AUTOUR DE LUI », Matthieu 18v20

Personnellement partout, être occupés de Christ dans nos cœurs et, si possible, avec nos lèvres (Col. 3v16b ; voir Apoc. 1v9-10).

 

6         RESPECT de la PRÉSENCE du SEIGNEUR

Le prophète Malachie (1v6) : Si je suis père, où est mon honneur ? et si je suis maître, où est la crainte qui m’est due ? dit l’Éternel des armées, à vous, sacrificateurs, qui méprisez mon nom.

Mal. 1 :6b : Et vous dites : En quoi avons-nous méprisé ton nom ? ». Inconscience du manque de respect.

 « Prends garde à ton pied, quand tu vas dans la maison de Dieu, et approche-toi pour entendre, plutôt que pour donner le sacrifice des sots ; (Ecclésiaste 5v1-2).

 

7         DANGERS qui menacent

LA ROUTINE (le cœur n’y est plus, on agit par obligation).

 

DANGER DE RECOMMENCER UN CULTE DE RITES semblable au culte juif. Contraste entre un culte de rites (qui avaient valeur de symboles) et un culte en esprit et en vérité

 

LA NÉGLIGENCE DE LA CONFESSION DES PÉCHÉS : 1 Corinthiens 11v27-32 traite de l’importance de se juger soi-même.

 

TRANSFORMER LE CULTE EN « PARTAGE »

On s’occupe de soi, lorsque le Seigneur nous demande de nous souvenir de Lui.